Registre des tumeurs

Définition et missions

Selon le Comité National des Registres, un registre assure « un recueil continu et exhaustif de données nominatives dans une population géographiquement définie » (arrêté du 6 novembre 1995).

Les missions des registres de cancer sont doubles :

  • la production de statistiques pour la surveillance épidémiologique des cancers,
  • – la réalisation d’études et de recherches dans des domaines tels que :

– l’épidémiologie descriptive et analytique,

– l’évaluation des prises en charge diagnostiques et thérapeutiques, de la qualité des soins, de la qualité de vie, des programmes de dépistage.

Les registres généraux et spécialisés de cancer français sont regroupés au sein du réseau FRANCIM qui couvrent 15 % de la population française. Les données sont regroupées au sein d’une base de donnée commune.

Le registre des tumeurs du Doubs et du Territoire de Belfort

Créé en 1977, le Registre des tumeurs du Doubs est l’un des plus anciens registres généraux de cancer.

Il est rattaché à l’équipe de recherche SERFEA 2276 (Santé et Environnement Rural, Université de Franche-Comté) et au Canceropôle Grand-Est.

Il est qualifié par le Comité National des Registres et est soumis, comme les autres registres, à une autorisation de la Commission Informatique et Liberté (CNIL).

Pour en savoir plus sur le registre des tumeurs du Doubs et du Territoire de Belfort,  connaître les dernières publications, cliquez ici.

Mise à jour de la page : le 14 mai 2012