Cancer du col de l’utérus : mise en place d’un dépistage généralisé et gratuit

Le cancer du col utérin est l’un des seuls pour lequel le pronostic se dégrade en France, avec près de 3 000 cas diagnostiqués et 1 100 femmes qui en meurent chaque année. Afin de réduire cette mortalité trop élevée, toutes les femmes de 25 à 65 ans vont pouvoir bénéficier d’un dépistage régulier. Ainsi, celles qui n’ont pas réalisé de frottis du col de l’utérus dans les 3 années précédentes vont être invitées par courrier à se rendre chez un médecin ou une sage-femme pour effectuer cet examen qui sera pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

 

 

 

 

À savoir :

Des moyens importants ont déjà été mis en œuvre pour prévenir cette maladie :

  • un frottis du col de l’utérus à partir de 25 ans pour dépister des lésions précancéreuses et des cancers à un stade permettant plus facilement la guérison ;
  • un vaccin avant 19 ans contre le principal facteur de risque de ce cancer, le papillomavirus.

  À noter :

Ce programme de dépistage organisé est le troisième en France, après celui du cancer du sein qui s’adresse aux femmes entre 50 et 74 ans depuis 2004, et celui du cancer colorectal qui s’adresse aux femmes et aux hommes entre 50 et 74 ans depuis 2009. Il suit les préconisations du plan cancer 2014-2019.

Source : Service public.fr