Publication d’un rapport sur les bénéfices de l’activité physique pendant et après un cancer

e-cancer.fr e-cancer.fr
Publication d’un rapport sur les bénéfices de l’activité physique pendant et après un cancer
 
PUBLICATIONS

Ce rapport conclut à un bénéfice de l’activité physique sur :

  • la prévention ou la correction d’un déconditionnement physique ;
  • un maintien et/ou une normalisation de la composition corporelle ;
  • une réduction de la fatigue liée aux cancers et une amélioration globale de la qualité de vie ;
  • une amélioration de la tolérance des traitements et de leurs effets à moyen et long terme ;
  • un allongement de l’espérance de vie et une réduction du risque de récidive.

Plus l’activité physique est initiée (ou préservée) tôt dans le parcours de soins, plus ses effets seront bénéfiques sur le patient.

Ces bénéfices sont observés pour une pratique mixte (cardio-vasculaire/renforcement musculaire), comportant des exercices d’intensité modérée à élevée, 30 minutes par jour au moins 5 fois par semaine. Une pratique de faible niveau constitue toujours un acquis par rapport à l’état sédentaire.

Les professionnels de santé ont un rôle important à jouer concernant l’engagement des patients dans la pratique d’une activité physique régulière et adaptée à leur condition clinique et dans la réduction des temps de sédentarité.

Sur la base de ces connaissances, l’Institut préconise notamment l’intégration de l’activité physique dans le panier de soins oncologiques de support.